Robert KENNEDY. 13 jours, la crise des missiles à Cuba.

Robert KENNEDY. 13 jours. Pluriel.

shop

Robert KENNEDY. 13 jours, la crise des missiles à Cuba. Pluriel. 162 pages.

Cet ouvrage est extraordinaire. Il s’agit de notes prises par Robert Kennedy, un des principaux conseillers de John Kennedy, lors de la crise des missiles. On y apprend que le monde a été réellement à deux doigts d’une catastrophe nucléaire majeure. Pour ceux qui s’intéressent à la gestion de crise, c’est un livre majeur et je remercie Patrick Lagadec de me l’avoir fait découvrir. On apprend qu’il faut éviter que le Président soit en permanence en cellule de crise « car on en vient à faire des recommandations en fonction de ce que l’on pense que le Président veut entendre », que la pression anéantit certains là où elle fait surgir des forces insoupçonnées chez d’autres, que l’unanimité des opinions apparaissait dangereuse : « Le Président Kennedy voulait avoir autour de lui des gens qui posaient des questions, exprimaient des critiques ». Une lecture que je recommande fortement.

Bertrand PERIER - La parole est un sport de combat

Bertrand PERIER. La parole est un sport de combat. Jean-Claude Lattès.

shop

Bertrand PERIER. La parole est un sport de combat. Jean-Claude Lattès. 220 pages.
Je n’aurais pas lu ce livre si je ne l’avais pas découvert, abandonné ou perdu. L’auteur enseigne l’art oratoire à Sciences-Po et il est connu pour organiser le programme Eloquentia qui désigne les meilleurs acteurs. Je conseille les vidéos sur YouTube. Le livre est une incitation à développer son éloquence. On n’y apprend pas grand-chose et les conseils sont toujours simples : montrer son envie, ne pas lire ses notes, regarder son public, ne pas croiser les jambes, articuler, moduler sa voix et son rythme. Les paragraphes sur la prise de parole en situation de crise sont affligeants, mais l’ensemble est agréable à lire.

Dominique BOURG - Inventer la démocratie du XXIème siècle

Dominique BOURG (Sous la direction de). Inventer la démocratie du XXIème siècle.

shop
Dominique BOURG (Sous la direction de). Inventer la démocratie du XXIe siècle, l’assemblée citoyenne du futur. Les Liens qui libèrent/ FNH. 88 pages.
Un excellent petit ouvrage rédigé par un collectif d’auteurs (notamment Bastien François, Florian Augagneur, Loïc Blondiaux) mettant en évidence l’inadaptation de nos institutions par rapport à l’urgence écologique. Les auteurs proposent de transformer l’actuel Conseil Economique, Social et Environnemental en une « Assemblée citoyenne du Futur » et dont le rôle serait la prise en compte de l’impact à long terme des décisions politiques. Cette assemblée aurait un organisme dédié à la veille scientifique (Haut Conseil du Long Terme). Elle aurait un pouvoir d’initiative et d’alerte législative, un pouvoir de saisine du Conseil Constitutionnel et un pouvoir de demander une nouvelle délibération. Elle comprendrait 150 personnes dont 50 tirées au sort dans la population.
L’ouvrage est clair, précis et convaincant.

Yves-Paul ROBERT - Le despote-consommateur

Yves-Paul ROBERT. Le despote-consommateur. Plon.

shop
Yves-Paul ROBERT. Le despote-consommateur. Réflexions sur un monde de communications. Plon. 196 pages.
Associé à l’agence Havas, l’auteur expose ses idées sur la communication et le nouveau consommateur qu’il identifie avec les 5 « I » : Impatience, Infidélité, Immodestie, Intransigeance et Insatisfaction. Sur la gestion de crise, il écrit « gérer une crise est clairement devenu le marqueur le plus important de la performance d’un chef d’entreprise ». J’aime bien la phrase relative à la gestion de crise « Même lorsqu’on pense ne rien avoir à dire ou ne rien pouvoir dire, il faut apporter une réponse ». J’ai toutefois été déçu par ce livre trop disparate à l’exemple du dernier chapitre sur la nécessité d’éviter d’acheter sur les sites de vente en ligne étrangers et de privilégier « le French clic ».

Gaspard GANTZER - La politique est un sport de combat

Gaspard GANTZER. La politique est un sport de combat. Fayard.

shop

Gaspard GANTZER. La politique est un sport de combat. Fayard. 376 pages.

Le livre, relate la deuxième moitié du quinquennat de François Hollande par le conseiller en communication de l’Elysée. Ce n’est pas un essai de communication politique, mais plutôt un récit historique sous l’angle de la communication. J’ai beaucoup apprécié ce livre en raison de la sincérité et de l’humilité de son auteur. A l’heure où beaucoup se prétendent faiseurs de roi, Gaspard Gantzer montre les limites de la communication politique. Je retiens la formule « C’est dans les moments de crise qu’on se rend compte de ce qui a vraiment progressé » (p. 65). Le livre montre ce qui fut selon moi la faillite de la communication, à savoir l’absence de vision affichée au profit d’un court-termisme « Le chef de l’Etat veut toujours être au plus près, le plus réactif possible » (p. 68). Et par quelqu’un qui sait de quoi il parle « Plus possible de distinguer la communication interne de la communication externe, les séquences on des séquences off, les médias traditionnels des réseaux sociaux » (p. 180).

Maxime VACHIER-LAGRAVE - Joueur d'échecs

Maxime VACHIER-LAGRAVE. Joueur d’échecs. Fayard.

shop
Maxime VACHIER-LAGRAVE. Joueur d’échecs: Il faut parfois faire un petit sacrifice pour prendre l’avantage. Fayard. 250 pages.
L’auteur, âgé de 27 ans, est un des meilleurs joueurs mondiaux et il a été n°2 au classement international avant de redescendre à la 5ème place. Le livre est un peu étonnant car je m’attendais à y trouver la vie d’un ascète obnubilé par le jeu d’échecs. L’auteur annonce être un peu paresseux « Je suis fainéant. Je déteste m’entraîner », (p. 109), aimer boire, passer son temps à jouer sur des sites de pari en ligne et regarder des séries. Il annonce qu’avant les capacités de calcul ou de concentration, son point fort réside dans la gestion du temps. J’ai bien aimé la partie qu’il consacre aux débriefings d’après match quand les joueurs commentent leurs parties : « Je ne dis pas toujours la vérité. Il m’arrive de bluffer à l’attention de mes adversaires. Je ne tiens pas leur révéler tous mes petits secrets » (p. 180). Un livre intéressant sur la vie des joueurs d’échecs de haut niveau, mais que j’ai trouvé très superficiel.

Grégoire BOUILLIER - Le dossier M

Grégoire BOUILLIER. Le dossier M. Flammarion.

shop
Grégoire BOUILLIER. Le dossier M. Prix Décembre 2017. Flammarion. 872 pages.
J’avais déjà lu Rapport sur moi (2002) qui obtint le prix de Flore. Le dossier M part d’une histoire sordide d’un homme qui sort avec une femme, le conjoint apprenant que la femme qu’il aime le trompe, se suicide. Franchement triste comme point de départ, l’auteur tente d’éclairer cet acte et comment vivre ensuite avec ce souvenir dans un récit remarquable. Le livre est plein de finesses, d’humour, d’observations sur la société et son évolution et il est superbement écrit. Le livre pourtant épais (870 pages et le second tome sort en janvier), contient des renvois à des pièces complémentaires (textes, vidéos) sur un site internet. fascinant.

Eric VUILLARD - L’ordre du jour

Eric VUILLARD. L’ordre du jour. Actes Sud.

shop
Eric VUILLARD. L’ordre du jour. Actes Sud. 150 pages.
Le livre, prix Goncourt 2017, part de deux événements, la rencontre d’une vingtaine de chefs d’entreprise allemands avec Adolf Hitler au début de la montée en puissance du 3ème Reich et le processus d’annexion de l’Autriche. C’est passionnant ; je n’ai pas décroché du livre après l’avoir ouvert. Cela interroge sur toutes ces grandes entreprises comme BASF, Bayer, Agfa, Opel, Allianz, qui existent encore et qui profitèrent de cette période noire. C’est merveilleusement bien écrit et documenté et les anecdotes un peu décalées contrebalancent le côté noir du sujet.

Frédéric PAJAK - Manifeste incertain n6

Frédéric PAJAK. Manifeste incertain n6. Noir sur Blanc.

shop
Frédéric PAJAK. Manifeste incertain n° 6. Noir sur Blanc. 140 pages.
Je suis fan des œuvres de Pajak et de ses récits dessinés. Ici, le texte et les dessins ne concernent plus des personnages comme Van Gogh, Gobineau, Nietzsche, Pavese, mais son enfance. C’est mélancolique, nostalgique et surtout poétique.

Bruno LATOUR - Où atterrir

Bruno LATOUR. Où atterrir ? La Découverte.

shop
Bruno LATOUR. Où atterrir ? Comment s’orienter en politique ? La Découverte.
Un livre un peu étrange où l’auteur semble s’attaquer aux élites coupables de laisser courir le monde à la catastrophe. « Depuis les années 80, les classes dirigeants ne prétendent plus diriger le monde mais se mettre à l’abri hors du monde ». J’ai apprécié la formule de climato-quiétistes pour désigner le fait qu’on espère que tout va s’arranger sans pour autant modifier nos habitudes. Il suggère de considérer prioritairement un « attracteur terrestre » pouvant gouverner l’ensemble de nos politiques.
De belles formules, mais un ouvrage discutable sur le constat et peu convaincant sur les solutions.