Meilleurs voeux 2018

Posted on : 04-01-2018 | By : Thierry Libaert | In : Blog

Comme chaque année, j’ai plaisir à présenter mes vœux sous forme d’incitations à découvrir quelques petites choses de l’année qui vient de s’écouler.

  • Livres

dossier MEncore beaucoup d’excellentes lectures cette année. En littérature, mon coup de cœur a été Le dossier M de Grégoire Bouillier, un gros pavé littéraire de 700 pages, et encore le tome II sort en janvier prochain. C’est parfois énervant tant le nombre de digressions est considérable, mais c’est du grand art. J’ai beaucoup aimé L’ordre du jour d’Eric Vuillard, prix Goncourt 2017 et ici c’est juste 150 pages en petit format ! En communication politique, j’ai apprécié les livres de Gaspard Gantzer et de Gilles Boyer ; pour la première fois des communicants politiques proposent une approche humble de leur activité, bravo pour cela.

Beaucoup d’autres lectures de livres parus en 2017 sont commentées sur mon site sur le lien suivant :

Lectures 2017

Cinéma

Beaucoup de très bons films en 2017. Mes préférés auront été « Faute d’amour », description implacable des déchirures qui suivent souvent les ruptures amoureuses. J’ai aimé aussi « Lumière », série de mini-films tournés par les frères Lumière, « Au-delà de l’espoir » d’A. Kaurismaki et « Visages, Villages » d’Agnès Varda et JR.

Théâtre

Sans conteste, « Les particules élémentaires » tiré du livre de M. Houellebecq, la pièce mise en scène par Julien Gosselin au théâtre de l’Odéon était splendide. Si cela repasse, précipitez-vous.

Découverte

SplitDans deux domaines très différents : Split pour la beauté du lieu et Belfast pour l’émotion ressentie dans certains lieux chargés d’histoire.

Expo

J’ai profité de mon déménagement pour redécouvrir les musées du XVIIème, notamment Nissim de Camondo, Cernuschi et Jean-Jacques Henner. A chaque fois, la beauté du musée en lui-même renforce l’intérêt de la visite. J’ai aussi découvert le peintre bosniaque Safet Zec lors d’une exposition à l’hospice Comtesse de Lille. Je pense que je préfère désormais des petits musées sans prétention aux grands événements artistiques, certes superbes, mais où l’on piétine derrière des centaines de visiteurs.

Musique

Tinariwen aura été ma découverte de l’année, cela à l’occasion d’un concert parisien à la Maroquinerie. A écouter rapidement si on ne connaît pas.

L’événement

Après quatre heures d’auto-apprentissage, un ordinateur GoogleMind a battu l’ordinateur d’échecs le plus puissant. La défaite en 1996 du champion du monde d’échecs face à un ordinateur IBM est reléguée dans l’antiquité des illusions de la force de l’esprit humain.

Coup de gueule

imagesJ’ai participé en 2017 comme simple spectateur à l’arrivée du marathon du Mont-Blanc. J’ai été effaré du nombre de coureurs avec une gopro ou un smartphone qui se filmait en train de franchir la ligne d’arrivée. Je me sens horriblement ringard mais dans les expos, dans les concerts et maintenant dans le sport, les gens se prennent en photos ou en vidéos simplement pour dire « j’y étais » et le partager sur les réseaux sociaux. Combien de choses ferions-nous encore si nous ne pouvions pas montrer que nous les faisons?