Jean Pierre Teyssier, Frapper sans heurter. Quelle éthique pour la publicité ?

Armand Colin. 330 pages.
Président du BVP (Bureau de Vérification de la Publicité), l’auteur plaide pour une auto régulation du secteur dans le double objectif de répondre aux contestations anti pub et d’éviter de nouvelles contraintes réglementaires. De nombreux thèmes sont analysés en profondeur: La pub et les enfants, la provocation publicitaire, l’image de la femme, le developpement durable.. L’ensemble est tres documenté, mais pas toujours trés convaincant notamment sur la publicité du secteur du livre (page 108) ou la publicité politique (page 140).

François Brune, De l’idéologie aujourd’hui

Parangon. 192 pages.
Sous titre » Analyses, parfois désobligeantes,du discours médiatico-publicitaires ». Recueil de 14 articles dans la ligne du « monde diplo », dont 2 concernent la com d’entreprise: 3) Images publicitaires, le bonheur dans l’illusion et 8) La pub, nouveau visage du totalitarisme. Trés critique, l’auteur affirme que la com est au service de la dictature des financiers (page 103). C’est peut-être un peu rapide comme analyse de notre point de vue. Sentiment de déjà lu.

Philippe Breton, Argumenter en situation difficile

La découverte. 140 pages.
Le livre concerne les modes d’argumentation individuel, toutefois la méthode proposée Objectivation/Ecoute active/Affirmation argumentée nous semble applicable dans la vie des organisations en crise. Trés clair.

Emmanuelle Tran Thanh Tam, Manager les situations difficiles

Editions d’organisation. 270 pages.
Trés complet, parfaitement documenté, précis, l’ouvrage se veut directement opérationnel pour le praticien en entreprise. On regrette juste que l’auteur n’annonce pas qu’il s’agit de la réédition même fortement enrichie de son precedent ouvrage « l’entreprise anti-crises » paru en 1996 chez le même éditeur.

Armand et Michèle Mattelart. Histoire des théories de la communication, Repères/La Découverte. 3ème édition 2004. 124 Pages.

Petit livre très clair, dense, pédagogique sur les théories de la communication permettant une bonne compréhension des travaux des grands noms de la communication et des théories structuralistes, fonctionnalistes, systémiques ou domaines d’études comme les media studies ou cultural studies. On regrettera le caractère parfois un peu ardu de la lecture et surtout la quasi absence de données relatives à l’organisation autrement que comme un enjeu de pouvoir, comme si les médias étaient les paramètres hyper dominant d’une réflexion théorique sur la communication.

Georg Simmel. Le conflit

Après une 1ere édition en 1995, les éditions Circé publient à nouveau ce texte du sociologue allemand (1858-1918) tiré d’un chapitre d’un livre de sociologie paru en 1908. Le grand interet de ce texte est de concevoir les vertus du conflit, voire ses necessités. Le conflit participe au processus de socialisation, il fournit de la cohérence au groupe. Précédé d’une préface de Julien Freud, ce court texte de 156 pages est à lire dans une perspective de remise en cause de la survalorisation de l’idée de consensus en relations publiques.

Veronique Sartre. la communication de crise

Bonne synthèse, clair, relativement complet, on regrettera l’absence totale d’indication des sources, comme si Mme Sartre avait tout inventée !
Eveline Lubbers (sous la direction de). La grande mascarade. Ces multinationales qui lavent plus vert. Parangon. 2003. 235 pages.
L’ouvrage (avant-propos de Naomi Klein) se situe dans la lignée du courant alter mondialiste. Souvent très documenté, parfois très naïf, souvent décousu, l’ouvrage traite aussi bien du cyber militantisme que du traitement des affaires BP, Mc Do ou autres. L’ouvrage a le mérite de faire réfléchir les professionnels de la communication, notamment environnementale, sur les pratiques de leur métier.

Patrick Calais. L’entreprise au-delà de l’économie

Les enjeux de la communication d’entreprise dans un monde globalisé. Editions Descartes. 2003.

Jean-Michel Hieux, Les nouveaux gladiateurs

Essai sur l’entreprise et sa communication , Editions Michalon, 170 pages
La vision de la communication d’entreprise par le vice-président Euro RSCG.

Jean-Yves Léger, La communication financière, Dunod, 352 pages

Par un des meilleurs spécialistes du sujet. Nombreux exemples.